Nous comparer avec la droite libérale dure

 

Ce que propose François Fillon

Nos propositions

Temps de travail

Retour rapide à 39h payées 37 pour tous, y compris dans la fonction publique

Semaine de 4j pour les salariés du privé et du public, ou réduction de 20 % du forfait jour pour les cadres d’ici 2022 , à coût égal pour l'entreprise grâce au revenu citoyen qui vient consolider, ou revaloriser, le revenu après RTT.

Assurance maladie

Elle ne rembourse plus que les longues maladies. Les soins plus simples sont pris en charge par les assurances privées ou les mutuelles. On ne dit rien de l'évolution des différents régimes.

Une assurance maladie universelle, avec une prise en charge à 100 % pour les principales maladies comme actuellement dans le système d'Alsace et Moselle. On ne garde qu'un seul régime (la CPAM) et tous les citoyens y sont affiliés quelque soit leur profession. Les autres régimes sont supprimés. On favorise les politiques de santé de prévention dont la semaine des 4j, la fin du chômage de masse, le retour vers une alimentation et un environnement sains.

Entrepreneurs et auto entrepreneurs

Un système à généraliser en facilitant les démarches administratives et à encourager. On soutient notamment la transformation du salariat en auto-entrepreneur prestataires de services unique pour donner de la souplesse aux entreprises donneuses d'ordre et contourner ainsi le droit du travail.

L'autoentreprise est conçue comme une bonne étape de démarrage. Elle est facilitée par la simplification administrative et accompagnée financièrement par le revenu citoyen de la personne qui se met à son compte. Le souhait est que le plus vite possible la croissance de l'entreprise puisse lui permettre de basculer dans un régime normal, lequel profitera néanmoins de la simplification administrative générale de notre programme.

Fiscalité du patrimoine

On supprime l'ISF

On met en place un Impôt Global sur le Patrimoine avec la modalité de la taxe sur l'actif net, avec des taux marginaux progressifs entre 0,75 et 3,5 %. Le seuil d'intégration est bas. Pour les ménages moyens qui ne sont propriétaires que de leur logement, la suppression de la taxe foncière et permet une opération neutre. Les gros patrimoines seront bien plus fortement taxés qu'aujourd'hui pour participer à l'effort de redistribution notamment via le financement du revenu citoyen.

Politique familiale

On ré-universalise les allocations familiales et on remonte le plafond du quotient familial à 3000€ par enfant. Ca permet aux ménages qui gagnent entre 6 et 10 smic mensuels de bénéficier d'une belle remise fiscale. Ca ne change rien pour les ménages modestes qui continuent avec leurs difficultés actuelles

On supprime les allocations familiales et le quotient familiale. La politique familiale et uniquement basée sur les RC enfants (200€/mois entre 0 et 13 ans), adolescents (400€/mois entre 14 et 17 ans), adulte (600€/mois à partir de 18 ans). Le système est bien simplifié. Les familles sont aidées dès le premier enfant et sont bien accompagnées tout au long du développement familial. Les jeunes étudiants peuvent prendre leur indépendance sitôt majeurs et ne sont plus obligés de travailler en parallèle à leurs études.

TVA

Augmentation de 2 points du taux normal et du

taux intermédiaire de TVA dès 2017 pour financer

une partie des allègements. Ces 2 points supplémentaires de TVA vont pénaliser fortement les ménages modestes

On utilise la TVA comme éléments de fiscalité sociale et écologique. En utilisant les marges de manœuvre permises par l'UE on applique un taux réduit sur les produits de base et vertueux sur le plan social et écologique et on applique le taux maximum 25 % pour les produits de luxe ou à impact écologique trop fort.

Dépenses publiques

Economies sur les dépenses publiques par

une réduction de la dépense sur l’ensemble du

périmètre des administrations publiques (Etat,

établissements publics, collectivités territoriales,

dépenses sociales) menée tout au long du

quinquennat.

On fait des économies budgétaires grâce à la modernisation et à la simplification administrative notamment dans le domaine de la protection sociale :

RC qui remplace AF, RSA, bourses et retraite de base),

un régime universel d’assurance santé,

un régime unique de retraite complémentaire,

une fiscalité bien simplifiée.

 

Justice et pénitentiaire

renforcer les moyens de

fonctionnement et financement de 16 000 places

de prison supplémentaires.

Notre politique de lutte contre la délinquance se base d'abord sur la lutte contre la pauvreté et la précarité via le retour à l'emploi favorisé par la RTT et la formation professionnelle des demandeurs d'emplois, et le RC qui assure un revenu permettant de sortir du seuil de pauvreté pour la grande majorité des ménages.

C'est donc une politique de prévention visant à faire fortement baisser la délinquance et donc les moyens pénitentiaires.

En cas d'emprisonnement malgré tout nécessaire, le RC de l'individu condamné sera divisé en 3 parts égales :

- 200€ / mois comme contribution aux frais d'emprisonnement permettant de soulager le budget pénitentiaire.

- 200€ /mois laissé à disposition du prisonnier pour améliorer son ordinaire

-200€/mois mis sur un compte épargne pour constituer un capital facilitant la réinsertion en sortie de prison.

retraite

Âge légal remonté à 65 ans. Pas de revalorisation des pensions. Les retraités pauvres vont le rester et les nouveaux entrant qui auront de plus en plus de mal à avoir une carrière complète subiront une forte décote.

Le RC senior de 1200€ mensuel garantit à chacun un minimum retraite décent, quelque soit la carrière professionnelle et la situation personnelle à partir de 65 ans. La retraite complémentaire unique par répartition obligatoire et publique permet aux plus aisés de préserver leur niveau de vie à la retraite.